Peindre les murs et plafonds

en 5 étapes

1

Nettoyer et décaper

Avant de commencer à peindre, il est essentiel de nettoyer soigneusement vos murs et plafonds. Si vous ne le faites pas, la peinture risque de ne pas bien adhérer, de vite s’écailler ou des taches risquent d’apparaître.

Chaque surface nécessite un nettoyage spécifique :

  • Plafonnages et placoplâtres récents : dépoussiérez-les à l’aide d’une brosse douce et d’un chiffon humide.
  • Murs en briques, ciment ou béton : éliminez le salpêtre ou les moisissures éventuelles et les parties qui s’écaillent ou s’effritent avec une brosse dure et dépoussiérez-les.
  • Anciennes couches de peinture poreuses : dépoussiérez-les à l’aide d’une brosse douce.
  • Murs fort sales : nettoyez-les avec un bon décapant ou dégraissant et laissez ensuite bien sécher.

Envie de savoir si votre ancienne peinture est poreuse ou non ? Passez un chiffon humide sur la peinture. Si elle absorbe l’humidité et fonce, c’est qu’elle est poreuse.

Pourquoi ces différentes étapes sont si importantes

Équipé(e) de vos pinceaux et pots de peinture, vous trépignez d’impatience de peindre vos murs avec la couleur de vos rêves. Chez GAMMA, nous l’avons bien compris. Mais, comme toute bonne chose dans la vie, mieux vaut procéder par étapes. Sans une bonne préparation du support et de ce qui l’entoure, un choix de matériel judicieux et une méthode de travail efficace, le résultat final risque d’être moins uniforme, moins couvrant et moins durable. Dommage, non ?

Les différentes étapes que nous vous énumérons ici contribuent toutes à leur façon à un résultat final impeccable dont vous pourrez être fier(-ière) pendant très longtemps. Suivez ces étapes à la lettre et transformez vos rêves colorés en réalité !

Sur gamma.be, vous trouverez un plan par étapes détaillé ainsi que des vidéos pleines de trucs et astuces pour peindre vos murs et plafonds.

2

Réparer, égaliser et protéger

Pour obtenir un résultat parfait, mieux vaut toujours partir d’une surface sèche, uniforme et fixe dont vous aurez préalablement supprimé toutes les imperfections et défauts.

  • Laissez vos murs nettoyés ou plafonnages récents complètement sécher et traitez d’abord en profondeur les problèmes d’humidité.
  • En principe, poncer n’est pas nécessaire. Pour les plafonnages récents ou murs déjà peints, un large couteau à enduire suffit à éliminer les petites irrégularités. Poncer s’avère toutefois utile en cas de fissures ou de trous rebouchés, de ragréages, de plafonds ou murs en bois ou d’anciennes couches de peinture brillante.
  • Une fine couche de poudre se dépose sur votre main quand vous frottez le mur ? C’est qu’il est pulvérulent. Mieux vaut d’abord utiliser un fixatif, histoire que la peinture puisse bien adhérer. Comblez les petits trous et fissures plus importantes avec un enduit adapté.

Surfez sur gamma.be. Un plan détaillé par étapes pour réparer vos murs avec l’enduit requis vous y attend.

Conseils pour bien protéger vos murs et plafonds :

  • Prenez le temps de protéger et couvrir toutes les parties que vous ne comptez pas peindre.
  • Il existe différentes sortes de rubans de masquage sur le marché. De quoi toujours trouver le ruban adapté à vos travaux de peinture.
  • Pour protéger de grandes surfaces (meubles, portes), vous pouvez aussi utiliser du film de protection robuste.

Pour faire disparaître rapidement les petites fissures et égaliser le mur, rien de tel qu’un voile de rénovation à peindre, tel que le revêtement intissé. Facile et durable ! Un tutoriel vous attend sur gamma.be.

3

Choisir le matériel adéquat

Pinceaux

Pour les peintures murales et plafonds à base aqueuse, l’idéal est d’utiliser un pinceau aux poils synthétiques. Ces poils n’absorbent pas l’eau et ne gonflent pas. Résultat ? Ils ne laissent aucune trace.

Rouleaux

Pour les murs lisses, optez pour un rouleau à poils courts.

Papier abrasif

Utilisez un papier abrasif avec un grain de type 150 pour poncer un plafonnage neuf ou fraîchement réparé et pour matifier d’anciennes couches de peinture brillante.

Ruban de masquage

Choisissez un ruban adapté au support et à la tâche à effectuer. Retrouvez sur gamma.be un aperçu de toutes les sortes de rubans disponibles et de leur application.

Matériel divers :

  • Spatule : pour éliminer les restes de papier peint.
  • Couteau à enduire : pour éliminer les aspérités du mur et réparer les fissures et crevasses.
  • Grattoir : pour éliminer la peinture et le plafonnage qui n’adhèrent plus.
  • Bac et grille à peinture.
  • Matériel de protection (bâche en plastique ou carton) .
  • Échelle ou échafaudage.
  • Brosse à poussière.
  • Seau d’eau et vieux chiffons.

Kit de peinture

image

Rouleau de papier abrasif GAMMA K150 Art. 559842

image

Pinceau plat GAMMA peinture murale

40 mm Art. 559213

image

Rouleau peinture murale GAMMA 18 cm avec manche Art. 559818

image

Bâche de protection pour sol très résistante sur rouleau GAMMA 4x4 m Art. 559839

image

Bac à peinture GAMMA 24x32 cm Art. 559779

image

Ruban de masquage GAMMA 38 mm x 50 m Art. 524923

4

Choisir le bon primer

4

Choisir le bon primer

Dans de nombreux cas, l’application d’un primer est nécessaire. Cette couche de fond garantit un résultat final régulier et durable. Ses avantages ? Il assure un meilleur accrochage de la couche de finition, réduit l’absorption éventuelle du support, évite que la saleté (par exemple : traces de nicotine) ne transparaisse à travers la couche de finition et diminue la quantité de peinture à utiliser.

Testez à l’aide d’une éponge mouillée si votre mur nécessite une couche de primer. L’eau est absorbée rapidement ? Alors, une couche de primer est fortement recommandée.

5

Choisir la bonne peinture et ... se lancer !

Choisir la peinture idéale

Pour peindre les murs intérieurs et les plafonds, l’idéal est de choisir une peinture à base aqueuse qui présente de nombreux avantages :

  • Moins d’odeur.
  • Meilleure en termes de santé et d’environnement.
  • Plus vite sèche et recouvrable.
  • Matériel de peinture (pinceaux et rouleaux) facile à nettoyer.

Ensuite, vous pouvez opter soit pour de la peinture acrylique ou latex.

  • Le latex est une peinture couvrante et respirante, moins facilement lavable.
  • La peinture acrylique dépose, sur le mur, un film couvrant très durable qui ne se décolore pas et se nettoie facilement.

Le niveau de brillance de la peinture, au-delà de déterminer son aspect, a également une influence sur la durabilité et la facilité de nettoyage du résultat final.

  • La peinture mate et extra mate : dissimule les irrégularités et les petits défauts de la surface, est en principe plus difficile à laver, mais il existe aussi de la peinture mate facilement lavable.
  • La peinture velours mat : procure une finition veloutée aux murs, se lave facilement.
  • La peinture satinée : confère aux murs une douce brillance et est très facilement lavable (souvent appliquée sur les murs des pièces de vie à usage intensif).

Il existe différentes peintures décoratives, chacune avec leur propre look et niveau de brillance, comme la peinture métallisée, la peinture tableau d’école, la peinture à la craie et la peinture magnétique. Découvrez ces peintures plus en détail sur gamma.be.

Appliquer la peinture sur les murs et plafonds

Peindre comprend deux étapes : l’application (éventuelle) d’une couche de fond (sous-couche) ou primer et l’application d’une couche de finition.

  • Utilisez un pinceau pour les coins et les bords et un rouleau pour les grandes surfaces.
  • Laissez sécher la peinture suffisamment longtemps (vérifiez le temps de séchage sur le pot) avant d’appliquer la deuxième couche.
  • Pour un résultat uniforme et sans traces, utilisez la même méthode pour appliquer le primer et les couches de finition.

Avant de vous mettre à peindre, n’oubliez pas ces points importants…

  • Veillez à ce que la température dans la pièce soit comprise entre 10 et 20°C. Lorsqu’il fait trop chaud, la peinture sèche trop vite. Au contraire, par temps froid, la peinture sèche trop lentement, voire pas du tout.
  • Prêtez aussi attention au degré d’humidité. L’air est trop sec ? Disposez de petits récipients remplis d’eau dans la pièce. L’air est trop humide ? Allumez le chauffage.
  • Quand vous peignez, n’aérez pas afin d’éviter l’apport de poussières. Attendez d’avoir fini pour ouvrir les fenêtres (sauf en cas de temps humide). La peinture sèchera ainsi plus rapidement.
GAMMA, votre partenaire bricolage à prix réduit !